Financement d’un monte escalier

Un monte escalier est un équipement qui permet d’assurer le maintien à domicile d’une personne dépendante. Il a un coût plus ou moins important selon le modèle acheté et les options choisies. Globalement, la fourchette de prix d’un monte escalier se situe entre 3 000 et 15 000 euros. Cette grande variation s’explique par :

  • le choix entre un monte escalier droit (de fabrication standard) ou courbe (réalisé sur-mesure),
  • la mise en place ou non d’un parking haut et/ou bas,
  • le type de rails choisis : monorail ou bi-rail,
  • les travaux d’aménagement spécifiques au logement pour l’installation de cet équipement,
  • les options ajoutées comme un siège pivotant, un revêtement spécifique, etc.

Il est fortement conseillé de demander plusieurs devis avant de choisir son équipement. S’agissant du financement d’un monte escalier, il est possible de bénéficier d’aides publiques ainsi que d’avantages fiscaux.

monte-escalier-droit

Les aides publiques pour l’achat d’un monte escalier

L’ANAH (Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat) peut financer une partie des travaux d’aménagement du logement pour le maintien à domicile d’une personne dépendante. L’installation d’un monte escalier entre dans le champ d’attribution de cette aide. Celle-ci couvre 50% du montant total des travaux (avec un plafond de 10 000 euros) pour les foyers aux revenus très modestes et 35% de ce montant (avec un plafond de 7 000 euros) pour les foyers aux revenus modestes. Outre des conditions de ressources, le propriétaire du logement doit remplir certains critères comme ne pas avoir bénéficié d’un PTZ (prêt à taux zéro) pour l’accession immobilière depuis moins de 5 ans et avoir un logement de plus de 15 ans.

La MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) et le Conseil départemental peuvent également participer au financement d’un monte escalier. N’hésitez pas à contacter ses organismes et à vous renseigner auprès des professionnels qui vous fourniront l’équipement.

Les avantages fiscaux pour financer un monte escalier

Un taux de TVA réduit

Le taux de TVA appliqué à la vente d’un monte escalier peut être réduit à 5,5% (au lieu de 20 %) si les conditions suivantes sont remplies. Attention, elles sont cumulatives :

  • être propriétaire, locataire ou occupant du logement au sein duquel le monte escalier va être installé,
  • installer l’équipement dans son habitation principale qui doit être construite et achevée depuis plus de 2 ans,
  • réaliser des travaux visant à améliorer, transformer, aménager ou entretenir le logement,
  • acheter l’appareil et le faire poser par la même entreprise (facture à l’appui),
  • demander une attestation en deux exemplaires à son installateur.

Un crédit d’impôt de 25%

Les conditions cumulatives pour bénéficier de ce crédit d’impôt de 25% pour le financement d’un monte escalier sont :

  • être propriétaire, locataire, usufruitier ou occupant à titre gratuit du logement,
  • installer le monte escalier dans la résidence principale par une entreprise spécialisée,
  • choisir un équipement conçu pour les personnes âgées ou handicapées.

Le crédit d’impôt est plafonné à un certain montant de dépenses. Il se base sur un montant maximum de dépenses de 5 000 euros pour une personne seule et de 10 000 euros pour un couple (auquel on peut ajouter 400 euros par personne à charge).

C’est un crédit d’impôt et non une déduction fiscale. Cela veut dire que si vous n’êtes pas imposable, le Trésor Public vous adressera un chèque du montant du crédit d’impôt.

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: