Monte escalier, un accessoire indispensable pour le maintien à domicile

La question de l’autonomie et de la dépendance des personnes âgées ou handicapées est de plus en plus préoccupante. Le placement dans un institut spécialisé est souvent onéreux. Par ailleurs, les personnes dépendantes préfèrent rester chez elles. Cela les aide à garder le moral. Mais un maintien à domicile demande un aménagement du logement. En France, lorsque la personne dépendante habite dans une maison avec un étage, le réflexe est d’aménager une chambre et une salle de bain au rez-de chaussée. Or, dans les pays anglo-saxons comme la Grande Bretagne, les familles optent le plus souvent par la pose d’un monte escalier. La différence est flagrante quand on compare les chiffres : 50 000 monte escaliers en France contre 1 500 000 en Grande-Bretagne.

monte-escalier-mur

Comment expliquer cette différence ? Il s’agit plus d’un manque d’informations qu’une question de coût car la pose d’un tel équipement revient moins cher ou équivaut au même prix que l’aménagement d’un rez-de-chaussée, d’autant plus qu’il existe des aides spécifiques.

L’installation d’un monte escalier, un moyen de conserver une autonomie

Un monte escalier est un fauteuil qui se déplace le long de rails fixés au niveau d’un escalier. Il permet ainsi à une personne dépendante de pouvoir rester vivre chez elle et se déplacer au sein de son domicile. Il soulage également le travail des aidants qui n’ont plus à soutenir la personne dépendante pour monter ou descendre les escaliers.

Quel modèle choisir ?

Le choix d’un monte escalier dépend de plusieurs critères. Il faut prendre en compte les contraintes matérielles liées à l’agencement des lieux, à la forme de l’escalier, mais aussi les impératifs dictés par la pathologie et le degré de dépendance de l’utilisateur.

Il existe différents modèles afin d’offrir une large gamme d’équipements et ainsi répondre au besoin du plus grand nombre. Il est possible d’ajouter des options comme un parking haut, un parking bas ou un rail relevable.

Pourquoi opter pour cet équipement ?

L’utilisation d’un monte escalier permet de maintenir une personne dépendante à son domicile. Il peut être installé à n’importe quel stade de dépendance. Il est là pour la soulager et lui permettre de continuer à utiliser l’étage de son domicile. Son fonctionnement est très simple et sécurisé. Son installation peut se faire très rapidement.

Comment le financer ?

Le maintien à domicile des personnes dépendantes est favorisé par l’attribution d’aides publiques pour financer l’aménagement du logement. Il est possible de bénéficier de telles subventions pour le financement d’un monte escalier. Il s’agit d’avantages fiscaux cumulables.

Il est également conseillé de souscrire un contrat de prévoyance qui prévoit le versement d’un capital en cas de dépendance afin d’aider l’assuré à financer tous les aménagements et les équipements nécessaires.

Les autres équipements nécessaires au maintien à domicile

Maintenir une personne dépendante au sein de son domicile, c’est lui permettre de continuer à évoluer dans un environnement connu avec ses propres repères. Cela impacte donc son moral et son état de santé. Un monte escalier n’est pas le seul équipement nécessaire pour aménager correctement le logement. Il faut également louer ou acheter un lit médicalisé, installer des rampes au niveau de la salle de bain, etc.

Choisir un monte escalier

Un monte escalier permet d’assurer le maintien à domicile d’une personne dépendante sans devoir réaménager le rez-de-chaussée de sa maison. Elle peut continuer à avoir sa chambre et une salle de bain à l’étage et ainsi profiter pleinement de son logement. Il faut savoir qu’une majorité de personnes préféreraient rester chez elles que d’être placées dans un institut spécialisé en cas de perte d’autonomie. De nombreux équipements rendent cette solution possible comme la pose de rampes dans la salle de bain, l’installation d’un lit médicalisé. Choisir un monte escalier résout le problème des maisons à étage et évite des travaux supplémentaires.

monte-escalier-personne-agee

Les critères à prendre en compte

Il existe deux sortes de critères à prendre en compte au moment de choisir un monte escalier : ceux liés au domicile et ceux qui prennent en compte le degré de dépendance de l’utilisateur de l’équipement.

Les contraintes matérielles

Les contraintes matérielles concernent principalement :

  • le type d’escalier: droit ou en courbe ;
  • la taille du palier du bas et de celui du haut ;
  • la largeur des marches.

Les contraintes physiques

Les contraintes physiques vont prendre en considération :

  • la capacité à être en posture assise ou non ;
  • la possibilité d’user ses membres (supérieurs et/ou inférieurs) ;
  • le poids ;
  • l’équilibre.

Les différents modèles disponibles

Pour choisir un monte escalier, un bilan fonctionnel et un état des lieux du logement doivent donc être réalisés. Selon les résultats de ces deux études, vous aurez le choix entre plusieurs modèles de monte escaliers :

  • un monte escalier droit ou courbe: cela dépend directement du type d’escaliers et a un impact sur le coût de l’équipement. En effet, un monte escalier courbe doit être réalisé sur-mesure alors que lorsqu’il est droit, c’est un produit standard ;
  • monorail ou birail: la sécurité est la même pour les deux choix. La différence opère notamment au niveau de l’encombrement au sein des marches mais également sur le palier.

Les options possibles pour un monte escalier

Il est possible de choisir des options pour rendre le monte escalier plus fonctionnel. Ainsi pour limiter son encombrement, il est conseillé de prévoir un parking haut ou bas afin de dégager les marches et permettre d’ouvrir les portes proches de ces dernières. Un parking haut permet également d’éviter les chutes liées à un déséquilibre pour s’installer ou quitter le fauteuil en haut des marches.

Selon la mobilité et le degré de handicap de la personne dépendante, vous pourrez opter pour un siège pivotant ou un siège incliné. Cette dernière option est parfaite si la personne dépendante ne peut pas s’asseoir à cause de problèmes d’articulation ou si cette position lui apporte un certain inconfort.

L’aspect financier entrera également en compte dans le choix ou non de ces options.

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: