Isolation des murs par l'intérieur

Chaque année, les Français dépensent en moyenne plus de 2 300 euros pour se déplacer (essence) et surtout se chauffer (fioul, électricité, gaz). Ce budget concerne plus de 8% des dépenses annuelles, et, il est l’un des rares pouvant être « maîtrisés » par le consommateur.

En effet, au-delà du choix du fournisseur d’énergie (suite à la récente dérégulation du marché), le particulier peut s’équiper afin d’optimiser les performances énergétiques de son habitation (dans une maison dans l’immense majorité des cas).

La maison est une coquille qui protège ses habitants du froid, du chaud et des courants d’air. L’objectif est de disposer d’un confort au-dessus de la moyenne tout évitant de se ruiner pour payer ses factures énergétiques. En ce sens, il est vivement recommandé d’isoler sa maison pour empêcher les ponts thermiques de rendre le quotidien des habitants invivables (froid, importantes variations de température, humidité, etc…).

À ce titre, nous allons évoquer ci-dessous toutes les clés pour mieux comprendre les bienfaits de l’une des méthodes d’isolation les plus performantes, à savoir l’isolation des murs par l’intérieur. Également, nous évoquerons les avantages, les inconvénients, le coût et les précautions à prendre. Nos conseils d’experts seront bien entendu distillés tout au long de ce guide.

Pourquoi isoler ses murs ?

Isoler les murs est une opération essentielle pour se protéger efficacement du climat parfois rude de certaines régions (du froid comme du chaud). Tout comme une voiture, la maison a besoin d’être hermétique aux effets extérieurs. Concernant une voiture, tout un arsenal de protections est mis en place pour survivre dans le cas d’un accident. Telle une coque, le conducteur est enveloppé pour mieux être protégé.

Concernant l’isolation de la maison, la donne est exactement la même. L’objectif est ici d’éviter que les murs soient de véritables passoires thermiques. Il n’y a rien de plus désagréable qu’une pièce dont les murs sont littéralement froids.

D’une part, le confort n’est pas au rendez-vous, et, d’autre part, les coûts énergétiques liés explosent pour disposer d’une température agréable (nous vous recommandons 20°en journée et 17° la nuit).

Concernant les murs, il est important de souligner que certains murs sont bien moins exposés au soleil que les autres. Il s’agit notamment du cas des murs de la façade Nord et de la façade Ouest. Automatiquement, les pièces concernées perdent de précieux degrés, et, l’humidité règne souvent en maître…Précisons également que l’isolation est thermique, mais également phonique (bruits liés aux passages des voitures, trafic aérien, etc…).

Autrement dit, les murs doivent conserver la fraîcheur en été, et, la chaleur en hiver afin que les habitants disposent d’un réel confort sans devoir allumer tous les chauffages (ou les climatisions) à fond dont le coût peut vite être énorme. Bon à savoir : les murs sont responsables de 13% des déperditions thermiques d’une maison!

Qu'est-ce que l'isolation par l'intérieur ?

L’isolation par l’intérieur consiste à poser des plaques sur les murs afin de limiter les déperditions. Ces plaques forment une couche uniforme sur toutes les « faces » de la maison, ce qui renforce la « coquille » chargée de protéger les habitants d’un point de vue thermique. Grâce à l’isolation par l’intérieur, les ponts thermiques voient leur effet nettement réduit tout en préservant l’esthétique de son intérieur.

Avantages et inconvénients par rapport à l'isolation par l’extérieur

Par opposition, les techniques d’isolation par l’intérieur sont différentes des techniques d’isolation par l’extérieur. Chacune dispose de ses avantages et de ses inconvénients, et, il est important de noter que l’isolation par l’intérieur est adaptée à des chantiers spécifiques cités dans le paragraphe suivant.

Les avantages de l’isolation des murs par l’intérieur :

 ● Augmentation de la performance thermique de la maison (elle chauffe mieux pour un coût moindre)
● Annihilation des condensations liées aux parois froides (suppression de l’humidité liée)
● Confort acoustique réel et performant
● Coût inférieur à l’isolation des murs par l’extérieur
● Installation rapide et facile
● Ces travaux peuvent permettre une amélioration du système électrique et/ou du système d’eau (grâce aux nombreuses gaines pouvant être créées)

Les inconvénients de l’isolation des murs par l’intérieur :

● Réduction inévitable de la surface habitable (en 30 et 60 centimètres le long des parois)
● Déplacements de certaines prises (afin de pouvoir les atteindre)
● Réduction de la luminosité via les percements (fenêtres, portes)
● Décoration à revoir (ce qui est aussi une opportunité)
● Absence des habitants lors des travaux

Dans quels cas privilégier une isolation des murs par l’intérieur ?

En premier lieu, il faut opter pour l’isolation des murs par l’intérieur si, pour une raison esthétique ou pour une raison administrative, vous ne souhaitez pas modifier l’aspect extérieur de votre domicile.

De même, cette solution peut être appropriée si vous n’habitez pas encore dans la maison concernée. Cela est notamment le cas dans le cadre d’une rénovation générale ou d’un chantier préalable à l’emménagement.

L’isolation des murs par l’intérieur est également le scénario à privilégier s’il s’agit d’une contraction récente réalisée en parpaing ou en brique. Ces matériaux sont très peu isolants et il est plus pertinent d’isoler par l’intérieur. Bon à savoir : cette option est la meilleure si l’habitation est sur 2 niveaux. À partir de 3 niveaux, l’isolation par l’extérieur sera moins coûteuse.

Enfin, s’il s’agit d’une construction neuve, le chef de chantier opte dans l’immense majorité des cas pour une isolation des murs par l’extérieur, car c’est le standard en matière de construction RT 2012.

Les solutions pour l'isolation des murs par l’intérieur

Afin d’isoler efficacement les murs par l’intérieur, il existe 2 techniques particulièrement répandues :

  1. Isolation sous ossature métallique : Cette solution est intéressante, car elle peut s’adapter à presque tous les chantiers (bâtiments récents comme anciens). Grâce à un meilleur calfeutrement des murs, la pose des isolants est parfaitement continue. Aussi, les ponts thermiques sont étouffés et tout est fait pour faciliter le passage des gaines électriques. Soulignons que cette technique permet d’isoler la maison d’un point de vue thermique ET d’un point de vue phonique. Petit plus : la pose est plus simple et plus rapide.
  2. Isolation des murs par doublage : L’objectif de cette technique est d’associer l’isolant (laine de verre, laine de chanvre, etc…) et la plaque (souvent en plâtre) via un collage ultra-résistant. Le fait que la paroi ET l’isolant soient « scotchés » est un réel plus offrant des performances énergétiques au-dessus de la moyenne. Toutous, soulignons qu’il faut impérativement que les murs soient parfaitement plats (ce qui n’est pas toujours le cas dans le cadre d’une rénovation)

Conseils et précautions à prendre

Dans le cadre d’une isolation des murs par l’intérieur, voici nos quelques conseils pour vous permettre d’optimiser votre choix final :

● Même si les solutions permettant d’isoler sa maison « soi-même » pullulent, nous vous recommandons vivement d’opter pour un professionnel. Il disposera de toutes les techniques pour réaliser un travail de qualité pérenne dans le temps (dont le choix crucial de l’isolant!). De plus, il faut obligatoirement passer par les services d’un professionnel pour disposer des aides liées (ADEME, ANAH, CEE, etc..)

● Prenez en considération les qualités du matériau lui permettant d’être aussi un isolant phonique. En effet, de tels travaux sont coûteux et représentent un réel investissement, alors pourquoi ne pas profiter de la « double-compétence » des matériaux isolants (de même pour ses vertus ignifuges)?

● Concernant les certifications du prestataire sélectionné, la norme RGE est un réel plus. Celle-ci indique que le professionnel utilise les toutes nouvelles techniques permettant d’optimiser le rendement énergétique de votre maison. Concernant l’isolant en lui-même, la certification ACERMI est un must

● Gardez en tête que les matériaux les plus utilisés pour isoler des murs par l’intérieur sont les suivants : verre cellulaire, laine de verre, laine de roche, argile expansée, liège expansé, polystyrène expansé, polyuréthane et les aérogels.

Prix d'une isolation des murs par l’intérieur

Clairement, nous souhaitons mettre en exergue le fait que l’isolation des murs par l’intérieur est moins onéreuse que par l’extérieur. À titre indicatif (achat des matériaux + main d’oeuvre), le coût moyen se situe entre 50 et 90 euros par mètre carré par l’intérieur contre 100 à 180 euros par mètre carré par l’extérieur. Soulignons que 25% du prix est relatif aux matériaux et 75% à la prestation.

Chaque chantier est unique, mais l’isolation par l’intérieur d’une maison de 100 mètres carrés pourra coûter entre 3 000 et 10 000 euros (selon le nombre de murs et leur superficie). Ce coût peut paraître élevé, mais il s’agit d’un investissement qui vous permettra de réduire en moyenne instantanément votre facture d’énergie de 15%!

Dès à présent, mettez toutes les chances de votre côté et réalisez des demandes de devis en ligne. Il vous suffira de moins de 90 secondes pour recevoir des devis complets de prestataires basés à proximité de chez vous!



Voir aussi :
Bilan thermique
Isolation par l'extérieur
Isolation des combles
Ponts thermiques
VMC (ventilation mécanique contrôlée)