Isolation des murs par l'extérieur

Isoler son logement est indispensable pour améliorer ses performances énergétiques et réduire sa consommation d’électricité, de gaz ou de fioul. De nos jours, les nouvelles constructions intègrent obligatoirement des matériaux isolants afin d’assurer un confort permanent aux futurs habitants.

Au sein de ce guide, nous nous adressons particulièrement aux personnes désirant améliorer les performances énergétiques de leur maison dont la construction remonte à plus de 15 ans.

Il est important de rappeler que les Français dépensent en moyenne plus de 2 300 euros par an en matière d’énergie (électricité, gaz, fioul, essence, etc…). Il s’agit d’un budget conséquent qui représente 8% des dépenses annuelles du foyer. À ce titre, il est vivement recommandé de réduire les factures liées, et, l’isolation des murs est un excellent moyen d’y parvenir.

Nous allons évoquer l’isolation des murs et plus précisément l’isolation par l’extérieur qui se révèle, selon les situations, être la meilleure solution par rapport à l’isolation des murs par l’intérieur. Nous vous proposons de découvrir les avantages et les inconvénients de cette solution ainsi que les matériaux utilisés et le budget à envisager.

L'isolation des murs : un indispensable

Sur les 30 dernières années, les constructions ont nettement progressé en matière d’isolation. Les énormes failles générant des déperditions de chaleur astronomiques sont de l’histoire ancienne. Cette tendance correspond à une réelle prise de conscience écologique où le respect de l’environnement est central (enfin!).

Toutefois, tout le monde ne vit pas dans un logement neuf bénéficiant des dernières normes en matière de performances énergétiques. À ce titre, il est essentiel de réaliser des travaux de rénovation pour améliorer l’isolation d’une maison et parfois d’un appartement.

Parmi les différents éléments nécessitant d’être isolés, les murs sont logiquement une pièce maîtresse. Ils sont la frontière entre l’intérieur du logement et l’extérieur. Bon à savoir : Ne perdons pas de vue que les murs rassemblent plus de 20% des déperditions énergétiques ! Des murs mal isolés vont laisser passer l’air extérieur tout en laissant s’échapper l’air chaud intérieur. L’objectif d’une maison est de servir de coquille, à savoir garder l’air chaud en hiver et préserver l’air frais en été.

Il existe 2 façons d’isoler les murs : par l’intérieur ou par l’extérieur. La seconde solution est souvent la plus performante, car elle a l’avantage de réduire la « fuite » de chaleur via ces satanés ponts thermiques.

Comment isoler ses murs par l'extérieur ?

Isoler les murs par l’intérieur consiste à ajouter une couche d’isolant à l’intérieur du logement. L’isolation extérieure répond à la même stratégie, mais sur la paroi extérieure des murs.

Concrètement, une couche d’isolant va être appliquée sur vos murs extérieurs. Plusieurs méthodes et plusieurs matériaux différents peuvent être sélectionnés, mais nous y reviendrons plus bas. Cette couche d’isolant doit être appliquée sur la totalité du mur sans oublier les soubassements (de véritables nids à ponts thermiques!).

Notons que l’isolant sera recouvert d’enduit pour des raisons thermiques et esthétiques. Dans la plupart des cas, une première couche d’enduit est posée sur laquelle va être positionné le maillage lui-même recouvert d’une seconde couche d’enduit. Le tout sera alors recouvert par un enduit de finition ou un bardage en bois.

De cette façon, vos murs extérieurs retrouveront des performances énergétiques dignes d’un logement neuf sans que cela soit visible. Une telle isolation nécessite un budget assez conséquent, mais il s’agit à l’heure actuelle de la meilleure solution pour les bâtiments anciens.

Avantages et inconvénients par rapport à l'isolation par l’intérieur

Pour mieux comprendre les avantages de l’isolation par l’extérieur, mais également ses inconvénients, il est intéressant de la comparer avec l’isolation par l’intérieur. De cette façon, nous pourrons cerner plus facilement l’intérêt de l’une ou l’autre de ces 2 solutions.

Concernant les inconvénients de l’isolation extérieure par rapport à la solution intérieure, le premier constat est qu’elle est plus onéreuse. La surface des murs extérieurs est plus importante et la méthode plus complexe puisqu’il faut ajouter plusieurs couches d’enduit et un maillage spécifique. De même, il faut souvent revoir la toiture et diverses autres installations. Si vous avez un budget serré, il est préférable de choisir l’isolation par l’intérieur.

L’autre inconvénient est qu’il faut demander une autorisation de travaux puisque vous « modifiez » la façade (le service d’urbanisme de votre ville vous donnera l’autorisation nécessaire). Soulignons que contrairement à l’isolation intérieure que vous pouvez éventuellement réaliser vous-même, cela est nettement plus délicat concernant l’isolation des murs par l’extérieur.

Toutefois, l’isolation des murs par l’extérieur comporte de nombreux avantages qui font pencher la balance en sa faveur. Le plus important est le fait qu’en matière de performances énergétiques et de réduction des pertes de chaleur, il s’agit de la solution la plus performante. Clairement, l’isolation extérieure « éradique » mieux les ponts thermiques que l’isolation intérieure. Les ponts thermiques sont des zones où l’isolation est rompue (effet « paroi froide » en hiver très désagréable).

L’autre avantage est que vous pouvez continuer à vivre dans votre maison pendant les travaux, ce qui n’est généralement pas le cas dans le cadre d’une isolation des murs par l’intérieur.

De plus, cette technique ne réduit pas la surface intérieure, mais empiète seulement sur l’extérieur. Comme évoqué dans les inconvénients, l’isolation extérieure modifie votre façade, ce qui peut être un avantage si vous désirez la remettre à neuf et la moderniser (ravalement de façade notamment).

Dans quels cas privilégier une isolation par l’extérieur ?

Afin de choisir la meilleure technique (isolation des murs par l’intérieur ou par l’extérieur), ne tournons pas autour du pot : le critère phare à analyser est le degré de déperdition énergétique de vos murs.

Clairement, si vous avez un budget plutôt restreint, mieux vaut vous tourner vers l’isolation intérieure. Cette technique comporte moins de travaux et elle se révèle plus facile à mettre en place.

En revanche, il faut souligner que la surface habitable va être réduite et que l’installation électrique va être chamboulée (prises électriques notamment). De plus, le temps des travaux, vous devrez déménager ailleurs pour laisser la place au chantier. L’isolation des murs par l’intérieur est intéressante si le niveau de déperdition est de faible intensité.

Cependant, si ce niveau est moyen à élevé, nous vous conseillons « chaudement » d’opter pour l’isolation par les murs par l’extérieur. Cette technique se révèle être la solution la plus performante puisqu’elle annihile considérablement les ponts thermiques. Si vous avez le budget nécessaire (voir dernier paragraphe de cet article), privilégiez donc cette solution.

Solutions et matériaux pour l'isolation des murs par l’extérieur

Il existe différentes méthodes pour isoler les murs par l’extérieur et voici les 3 principaux matériaux utilisés :

● Pose de panneaux sur les murs. Ces panneaux peuvent être en polystyrène, en laine de verre, polyuréthane ou encore en laine de roche. Il s’agit de la solution la plus fréquente, car elle est également la moins onéreuse.

● Pour ceux qui désirent aller plus loin d’un point de vue écologique, il est possible de choisir un isolant naturel comme la fibre de bois, le liège expansé ou le chanvre. Ces matériaux sont connus depuis longtemps pour leur qualité isolante.

● L’enduit isolant est une option à envisager. Il s’agit d’un mélange de mortier et de billes de polystyrène. Néanmoins, cette solution est moins performante que les deux autres et convient surtout si vous bénéficiez également d’une isolation des murs par l’intérieur.

Il existe également une différence au niveau de la pose de l’isolant. Il peut être collé sur le mur, tenu par des rails, calé-chevillé ou installé sous bardage. De même, il existe différentes épaisseurs pour chaque type d’isolant. Naturellement, plus l’isolant est épais et plus il est performant, mais plus il coûtera cher.

La meilleure option est de contacter des spécialistes qui sauront dresser un bilan thermique précis de votre logement et ainsi délimiter vos besoins réels (type d’isolation, choix de l’isolant, etc..).

Nos conseils

Vous l’aurez compris, la solution la plus performante est l’isolation des murs par l’extérieur. Il faut bien comprendre que ce type de travaux est un investissement sur le long terme et que la différence sera amortie avec les années. De plus, n’oublions pas l’amélioration évidente du confort des habitants!

Clairement, en optant pour une isolation des murs par l’intérieur, vous prenez le risque d’avoir à refaire de nouveaux travaux d’isolation sous 10 ans. Nous vous conseillons de profiter d’une rénovation pour refaire votre isolation extérieure. Vous redonnerez un coup de jeune à votre maison et sa valeur immobilière n’en sera que meilleure.

Également, prenez le temps d’identifier les aides proposées par l’ANAH, l’ADEME ou encore le CEE. Celles-ci sont proposées par les collectivités locales et les artisans. Il s’agit d’une façon simple de réduire le coût de vos travaux.

Notre conseil-clé est de demande plusieurs devis détaillés à différents artisans. Ceux-ci sont des professionnels dont le savoir-faire vous permettra de réaliser des économies et de gagner du temps. Il suffit de quelques minutes pour remplir un simple cahier des charges en ligne et ainsi obtenir plus devis émanant d’artisans à proximité de votre domicile.

Prix d'une isolation des murs par l’extérieur

Le prix varie selon l’artisan, l’endroit où se situe le bâtiment, la surface à couvrir, la qualité de la façade et les différents travaux et retouches qu’il faudra effectuer. À ce titre, il est difficile de donner un ordre de grandeur précis.

Toutefois, il faut savoir le coût de l’isolation des murs par l’extérieur est en moyenne entre 80 euros et 130 euros le m². En y ajoutant les différentes finitions, le prix moyen se situe entre 120 euros et 200 euros le m². Autrement dit, selon la surface de vos murs extérieurs, le coût total peut aller de plusieurs milliers d’euros et plus de 15 000 euros.


Voir aussi :
Bilan thermique
Isolation par l'intérieur
Isolation des combles
Ponts thermiques
VMC (ventilation mécanique contrôlée)